ITTONE Création des applications Web

La douane saisit 76 kg de cocaïne dans deux vans au tunnel sous la Manche

Fin janvier, les douaniers ont récupéré deux cargaisons de cocaïne dans des vans qui partaient pour l’Angleterre. La valeur est estimé à plus de 5 millions d’euros à la revente.

Les douaniers du tunnel sous la Manche, à Coquelles (Pas-de-calais), ont saisi 76 kg de cocaïne en une semaine, dans deux véhicules qui embarquaient vers l’Angleterre, selon un communiqué de la direction générale des douanes publié vendredi. La valeur est estimée à 5,4 millions d’euros à la revente.

18 mois de prison

Le 28 janvier, les agents ont contrôlé un van britannique en provenance des Pays-Bas. Grâce à l’examen radioscopique du véhicule mettant en évidence “une zone suspecte dans le plancher sous les sièges”, ils mettent la main sur 30 pains de cocaïne pour un poids total de 36 kg.

Le chauffeur a été condamné mercredi par le tribunal judiciaire de Boulogne-sur-Mer à 18 mois de prison avec mandat de dépôt, une amende douanière d’1,5 millions d’euros, et une interdiction du territoire français de 3 ans.

Cinq interpellations

Cinq jours plus tôt, les mêmes services douaniers avaient repéré un van en provenance de Roumanie et trouvé 40 kg de cocaïne derrière les garnitures des portes latérales à l’arrière. Le chauffeur de nationalité britannique sera jugé le 1er mars prochain à Boulogne-sur-Mer.

Par ailleurs, une enquête sur un trafic de drogue régional a mené à l’interpellation de cinq personnes en métropole lilloise et à la saisie de 90.000 euros en liquide, 276 g d’héroïne, 248 g de cocaïne et 21,5 g de résine de cannabis, notamment dans un appartement loué sur Airbnb, selon le parquet de Lille.

Quatre suspects en comparution immédiate

“Les vendeurs disposaient d’un fichier de près de 300 clients de toute la métropole lilloise, des Flandres et du bassin minier”, détaille dans un communiqué la procureure de la République de Lille Carole Etienne.

Quatre des cinq suspects interpellés mardi à Haubourdin, Loos et Mons-en-Baroeul, âgés de 19 à 50 ans, devaient être jugés en comparution immédiate vendredi.

Handmade Leather Journals

Lien source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *