Le déjeuner du dimanche de… Manu Payet

Pour le Réunionnais, c’est l’occasion d’alterner entre menu franchouillard et plats antillais.

Pour animer la matinale * de Virgin Radio avec une telle énergie, Manu Payet est obligé, le week-end, de recharger les batteries. Rien de mieux, alors, que d’enfiler un tablier afin de régaler sa femme et sa fille. Pour le Réunionnais, c’est l’occasion d’alterner entre menu franchouillard et plats antillais. Le traditionnel poulet rôti est commandé à la Rôtisserie Dufrénoy ou chez Solyles et agrémenté d’ail et d’estragon. Mais si des copains passent, c’est l’occasion de leur faire goûter le rougail saucisses, plat que le rigolo aimait tant partager avec ses cousins du sud de l’île avant d’aller cueillir sur l’arbre les mangues les plus sucrées. Pour le fromage, il laisse aux artisans Taka & Vermo le soin de lui conseiller les meilleurs crus du moment, mais pour le dessert, ce fin gourmet ne résiste pas à la tarte pistache d’Iran de Yann Couvreur que le chef pâtissier surnomme lui-même la Payet.

LIRE AUSSI Manu Payet: «Je souhaite apporter de la légèreté à cette époque folle»

Et en attendant

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 23% à découvrir.

Abonnez-vous : 1€ le premier mois

Annulable à tout moment

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Lien source

Leave a Comment

Your email address will not be published. Required fields are marked *